Inspirée par les couleurs du Pop art et l'Art urbain, Lucie Lith crée des pochoirs qu'elle mêle à du texte pour raconter des histoires que chacun percevra selon sa propre sensibilité. 

" Ce qui m'importe ce n'est pas de plaire ou de déplaire, mais de toucher. Il n'y a que l'émotion qui compte "  

De l'écriture à la peinture

Lucie Lith a travaillé de nombreuses années dans le marketing opérationnel et le management. Autodidacte, elle a décidé de se consacrer pleinement à la peinture en 2015, mais elle crée depuis son plus jeune âge.

Animée par un goût prononcé pour l'imaginaire et la narration, elle a d'abord développé sa sensibilité et sa créativité à travers l'écriture de poèmes et de plusieurs romans, avant de découvrir le collage en 2008.

 

Rapidement, son travail évolue vers des créations plus complexes, utilisant des images qu'elle retravaille puis imprime, découpe et déchire, ajoutant de la peinture et du texte pour enrichir son message. 

 

Dès 2016, elle crée des pochoirs originaux en y mêlant du texte et ses derniers travaux poussent encore un peu plus loin le mariage des lettres et de la peinture. Les mots intègrent désormais les personnages et le décor pour composer un visage, révéler une pensée, illustrer une attitude ou encore revendiquer une conviction. Plus complexes, les créations mêlent la peinture acrylique à l'aérosol. Elles sont souvent faîtes de dizaines de couches de pochoirs où les couleurs semblent s'emboîter pour révéler des œuvres au style unique.

Interpeller l'autre autour de valeurs essentielles

Mais l'essentiel demeure pour elle le message. La quête d'un idéal est omniprésent. Chaque œuvre découle du désir d'interpeller l'autre, de laisser libre cours à l'imagination et de réinventer la réalité, afin de questionner sur le monde dans lequel nous vivons, mais également d'en rappeler les valeurs essentielles telles que l'amour, l'espoir ou encore la liberté.​

En parallèle de son travail pictural et mix media, Lucie Lith a développé une collaboration avec son mari photographe Audren D. Sur la base de clichés d'Audren, elle modifie et incorpore des éléments grâce aux logiciels informatiques. Détournant la réalité, elle poursuit son ambition de raconter une histoire et d'apporter un peu de poésie à des lieux que chacun peut traverser un jour. Vous pouvez découvrir ce travail sur la page "Art digital".

Magazine C de L'art - Janvier 2020

Lucie Lith, Artiste peintre à Toulon