top of page

Aimer quelque part

Quelle étrange déclaration

Formulée si furtivement

Pour atténuer l’émotion

Au lieu de dire simplement


Quand incapable d’avouer

Il a fallu que tu ajoutes

A ton « je t’aime » confessé

Un « quelque part » comme un doute


Je t’aime quelque part…

Que cela donc signifie-t-il ?

Pourquoi greffer ce mot subtil

D’une locution qui l’habille ?

Je t’aime quelque part…

Comme si le verbe méritait

De s’adosser, s’accompagner

D’être tenu pour exprimer

Ce pour quoi seul il fut créé


Quand c’est un des mots de la langue

Qui sait si bien se faire entendre

Qui peut se murmurer exsangue

Si simplement se faire comprendre


Je t’aime quelque part…

C’était peut-être pour me dire

Que l’on ne peut ici écrire

Notre histoire et qu’il faut s’enfuir

Je t’aime quelque part…

Dans un ailleurs sans interdit

Sans retenue, une autre vie

Dans un lieu qui n’est pas ici

Sur la planète de l’oubli


Je t’aime quelque part…

J’aimerais simplement parfois

Que cela soit au bon endroit

J’aimerais entendre une fois

« Je t’aime » unique dans ta voix

Que ce soit tout court d’émotion

Pour le sous-entendre tout long…


Lucie Lith, 2002


Image par Ben Kerckx de Pixabay

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page