top of page

Juste un peu

Laisse-moi de magie, m’enivrer, m’étourdir

Quand nos regards émus se comprennent et chavirent

Que nos gestes pudiques trahissent nos désirs

Que nos mots ambigus s’emballent dans un rire


Juste un peu de magie

Un trésor d’alchimie

Sans chercher à comprendre

Mais simplement pour prendre

Cet instant de saveur

Le temps de quelques heures


Accorde-moi cet unique moment de tendresse

Quand nos mains libérées bousculent nos caresses

Que nos bouches se répandent en baisers et ne cessent

D’abreuver de soupirs nos murmures qui se pressent


Juste un peu de tendresse

Un océan d’ivresse

Jusqu’au jour qui se lève

Avant que ne s’achève

L’harmonie de nos corps

Ce délicieux accord


Laisse-moi savourer les ultimes secondes

Celles où tu t’abandonnes en nous coupant du monde

En fuyant mon regard quand nos plaisirs se fondent

Resserrant ton étreinte que la chaleur inonde


Juste un peu d’abandon

Nos êtres en suspension

Consacrés à nos gestes

Qui effacent le reste

Quand nos pensées, les nôtres

Oublient tout et les autres


Il suffit d’enfermer en nous ce souvenir

Qu’à jamais ce secret puisse nous appartenir

Qu’il colore cette nuit blanche passée à écrire

Quelques lignes d’amour que nous pourrons relire

Juste le souvenir

Pour pouvoir revenir

Sur l’odeur de ta peau

Ta chaleur et tes mots

Pour pouvoir conserver

Ce moment dérobé


Lucie Lith, 2002


2 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page