top of page

33 p'tits tours et puis s'en vont

Un vieil électrophone et son plateau tournant

M’attendent déjà armés d’un vinyle brillant

J’hésite puis actionne le bras pivotant

Perçois les grésillements, un peu nerveuse attends


L’aiguille de saphir traverse les sillons

Pour laisser s’évader, voler les premiers sons

33 tours par minute se fait la rotation

La mélodie démarre, à ma vie donne le ton


Quelques plages sur un disque

Des chansons inédites

Les années se délitent

Comme des notes de musique

33 grands tours de piste

Avant la fin du disque

33 p’tits tours seulement

Qui passent et puis s’en vont


C’est mon histoire qui se lit dans ses mélodies

Tristes ou bien enjoués, les refrains chantent ma vie

Au rythme des compilations qu’on me dédit

Je tourne, danse, m’épuise, je suis une toupie


Quelques plages sur un disque

Des chansons inédites

Les années se délitent

Comme des notes de musique

33 grands tours de piste

Avant la fin du disque

33 p’tits tours seulement

Qui passent et puis s’en vont

Et un beau jour la tête de lecture oscille

Sur le dernier sillon, voilà que ça grésille

Ma vie gravée sur une plaque de vinyle

S’arrête en bout de piste, peut-être sur une idylle


Quelques plages sur un disque

Un son analogique

Quelques moments magiques

Comme des notes de musique

Un jour la fin du disque

Voici le numérique

Je tire ma révérence

Laisse ma place en silence


33 p’tits tours de piste

J’ai fini mon concert

Soudain je manque d’air

Plus une note de musique

J’aimerais pour un rappel

Jouer un p’tit 45

Mon succès éternel

Avant de quitter la scène

33 p’tits tours de piste

Comme des notes de musique

33 p’tits tours seulement

Qui passent et puis s’en vont


Lucie Lith, 2003


9 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page